La Micronutrition

La micronutrition appelée également nutrithérapie, s’intéresse aux micronutriments de l’organisme. Par micronutriments on entend minéraux, oligoéléments, vitamines, enzymes, coenzymes, acides aminés, composés bioactifs (phytothérapie).

Ils participent au bon fonctionnement de la chimie de notre organisme.

La supplémentation prend la forme de gélules, poudres, comprimés ou solutions à boire.

La posologie et la durée de la supplémentation sont variables et spécifiques selon le terrain du patient ainsi que le tableau clinique et biologique.

Les 7 piliers d’investigation

La consultation de micronutrition du Dr Colas est axée sur une médecine fonctionnelle et préventive.

L'intestin

Le microbiote appelé également flore bactérienne joue un rôle prépondérant dans l’état de santé d’un individu. Il est aujourd’hui scientifiquement établi qu’il existe un lien entre santé intestinale et pathologie chronique.

Nos modes de vie et notre alimentation actuelle favorisent l’apparition de dysbiose. Les symptômes fréquemment rencontrés sont variés. On parle de syndrome de l’intestin irritable ou encore de colopathie fonctionnelle : diarrhée, constipation, ballonnement altèrent fortement la qualité de vie.

En outre, la présence d’un syndrome d’hyperperméabilité intestinale peut être à l’origine de nombreuses pathologies comme les intolérances alimentaires, les problèmes cutanés tels que l'eczéma, la fatigue chronique, l’asthme, les douleurs articulaires, etc.

Le foie

Notre foie est soumis à un rude travail. Entre les polluants présents dans l’air et ceux présents dans notre alimentation (cadmium, dioxine, PCB, etc), son rôle est primordial.

Il chélate, métabolise puis élimine les toxines et les toxiques. Si une étape de ces processus chimiques complexes ne fonctionne pas de manière optimale, des symptômes non spécifiques peuvent apparaître : fatigue chronique, céphalées, migraines, troubles de la concentration, anxiété, etc.

Chacune de ces étapes nécessite la présence de nombreux acides aminés, minéraux, antioxydants, enzymes et vitamines.

Inflammation et déséquilibre immunitaire

On entend souvent parler d’inflammation. La réaction inflammatoire est un processus physiologique de défense indispensable à notre organisme en réponse aux agressions physiques, chimiques, microbiennes ou environnementales.

La réaction inflammatoire est liée à la réaction immunitaire de l’organisme.

Cette réaction inflammatoire peut-être protectrice (inflammation aiguë) ou agressive (inflammation chronique).

L’inflammation chronique peut être silencieuse (dite de bas grade) ou visible. Elle se majore avec l’âge. Elle peut favoriser le développement de nombreuses maladies comme le syndrome de l’intestin irritable, le diabète, le cancer, les douleurs chroniques, les maladies cardio-vasculaires et le déclin cognitif (Alzheimer).

Elle peut également participer au développement des maladies auto-immunes telles que les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ou les pathologies rhumatologiques (polyarthrites).

L’approche de la micronutrition peut permettre de moduler l’activité du système immunitaire et d’agir sur les processus d’inflammation chronique via l’action des micronutriments sur les médiateurs de l’inflammation (oméga 3 en particulier).

Les hormones et neuro transmetteurs

Les hormones et neurotransmetteurs rythment notre horloge interne et notre vie biologique.

Ils influent également sur notre comportement : manque de motivation, difficultés de concentration, irritabilité, peuvent être le témoin d’un déficit de certains neurotransmetteurs comme la dopamine, la sérotonine et la noradrénaline. Un rééquilibrage nutritionnel et micro nutritionnel pourra être proposé si nécessaire.

Mitochondrie et stress oxydatif

L’énergie dont a besoin notre organisme à chaque instant est fabriquée par la mitochondrie. Cette molécule énergétique se nomme ATP ou adénosine triphosphate. De nombreuses situations font que la synthèse d’énergie mitochondriale diminue. Au lieu de cela il y a production de stress oxydatif avec formation de radicaux libres qui s’attaquent aux mitochondries saines. S’en suit l’installation d’une diminution de la vitalité de l’organisme tout entier. Une approche micronutritionnelle peut permettre d’optimiser le fonctionnement de cet organite cellulaire.

L'insulo résistance

L’insuline est une hormone destinée à diminuer le taux de sucre dans le sang. Le phénomène d’insulino-résistance peut se mettre en place insidieusement et évoluer vers le diabète de type 2. Le corps résiste à l’action de l’insuline fabriquée par le pancréas qui de fait ne peut plus rentrer dans la cellule : il y a alors excès de sucre dans le sang, c’est l’hyperglycémie. Il existe plusieurs causes à cette insulino-résistance : l’obésité, l’excès de graisse et l’excès de sucre (phénomène de glycation). Un changement de mode de vie, ainsi que l’utilisation de composés bio-actifs naturels et micronutriments permettent d’agir sur l’insulino-résistance.

L'équilibre acido basique

Notre organisme fabrique en permanence de l’acidité. Nos modes de vie y participent également : stress, troubles du sommeil, sédentarité. Certains aliments industriels ont un effet très acidifiant (indice PRAL). Cette acidité est éliminée par des systèmes tampons comme les poumons et les reins. Un état d’acidose tissulaire métabolique latente peut se mettre en place. Des infections ORL à répétition, des douleurs musculaires chroniques, des phénomènes lithiasiques récurrents peuvent parfois témoigner de la surcharge des émonctoires liée à cette acidité.

Déroulement d'une consultation de médecine fonctionnelle

Avant votre première consultation de micronutrition, un questionnaire sur vos habitudes de vie, votre environnement et vos plaintes fonctionnelles pourra vous être envoyé.

Puis, un entretien approfondi et des tests de biologie spécialisée vous seront proposés afin d'explorer ces différents piliers.

Enfin un traitement à base de micronutriments, de phytothérapie ou conventionnel sera mis en place selon les nécessités.

Ceci afin d'explorer ces différents piliers :

  • Analyse du microbiote
  • Recherche d’un syndrome d’hyperperméabilité intestinale
  • Mise en évidence d'une candidose digestive
  • Recherche de signes de surcharge hépatique
  • Évaluation de l’inflammation de bas grade
  • Évaluation des neurotransmetteurs
  • Quantification du stress oxydant
  • Dépistage précoce de l’insulino-résistance et bilan d’acides gras
  • Évaluation de l’acidose tissulaire métabolique latente via des tests urinaires